Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Bratislava’

Après un petit séjour en Slovaquie où elle a principalement visité Bratislava, petite capitale aux bâtiments ancien et massif mais agréable, puis Zdiar, Mélusine est entrée hier en Ukraine. Ce pays sera le théâtre d’une étape importante pour elle, avec Odessa, villes au passé important et dans laquelle elle compte rencontrer quelques associations locales.  L’aventure se passe bien et les timing prévu sont respecté puisqu’elle doit être à la frontière Ukraine-Russie le 30 juin, début de son visa russe. La moto et son pilote fonctionne sans soucis malgré les pluies, les vents et les premières fatigues.

Position le 19 au soir : 47°59.06N / 023°47.08.61E

After a few days in Slovakia which were mainly spent in the capital Brastislava (small town praising pleasant old compact buildings) and in Zdiar, Mélusine has reached Ukrania. This country will be a very important stop for her because of Odessa, a town charged with the past and where she intends to contact a few local associations. Despite rain, wind and the first signs of tiredness, bike and driver are doing fine and the adventure running on time. Mélusine must be at the Russian border on June 30, first day of her Russian visa.

Position June 19 evening: 47°59.06N / 023°47.08.61E

Read Full Post »

Après 80 km d’une route sous des déluges de pluie, un passage par la Hongrie, Mélusine est arrivée à Bratislava, en Slovaquie, un pays qu’elle voulait particulièrement découvrir. Mais avant d’aller plus loin, il lui faut en premier lieu sécher ses affaires puisque plus rien n’est sec et qu’un verre d’eau occupe chacune de ses bottes… Un petit rappel de la Patagonie !

Read Full Post »

(in english below) La Suisse a la réputation bien fondée de la courtoisie et de la propreté, de l’ordre de le Gruyère sans trou  et de son chocolat irrésistible (j’ai  fait le plein d’Ovomaltine).

Les montagnes sont belles, les virages aussi, il ne manque que l’écho d’un lalalayhouuu.

Les motos sont reines ici, lustrées, puissantes elles sont le jouet de leurs propriétaires amoureux toujours prêt a faire un signe de la main même à 45° dans un virage – moi pas,  par contre).

Evidement elles ne peuvent sortir que quelques mois par an, alors elles sont impatientes d’être dehors. Par contre jamais un motard sans gant ou en chemisette le dress code est respecté a la lettre (il en frise même la perfection avec des combinaisons total cuir assortis à la moto). Je fais un peu Gaston Lagaff avec mes gros paquets, et mes 100km/heure (la fumée en moins).

Sur la route en Autriche

L’Autriche offre une campagne verdoyante ou tout semble a sa place. Ici place au calme, les conducteur sont polis, en ville  j’hésite a passer entre les voitures tellement cela semblerai incongrue.

Ce petit pays abrite 8millions d’âme et a peu près 1,4 millions à Vienne. La ville s’étend largement mais reste très verte.

Le centre historique est assez chargé, après deux jours de visite je suis presque malade de toute cette opulence rococo dorée issue de la  dynastie Hambourgeoise.

Mais Klimt en vrais reste assez magique et son « baiser » nous plonge dans une intimité troublante.

Je rencontre beaucoup de gens très sympathique, un guide venant du Bouthan, une personne qui a vécut 5 ans en Chine, un tunisien venus suivre la femme de sa vie en Autriche il y 15 ans et qui est devenue plus autrichien qu’un autrichien, un couple de retraité en vadrouille dans toute l’Europe avec leur camping car et qui vont déménager leur fille en Roumanie en passant…. Bref le monde bouge, moi aussi, demain direction Bratislava.

Swizterland has a well founded reputation for curtesy and cleanliness… order and Gruyère (no holes please!) and fantastic chocoloate (did a full refill of Ovomaltine).

Mountains are beautiful and so are the loops on the road. A few echoing yoddles would perfect the picture.

Bikes are treated like queens here. Polished to mirror and powerfull they are the wondertoys of their loving owners who are always happy to wave hello even in a 45° bend (something I would not attempt myself). Of course they can only be out a few months in the year so they are impatient to be in the open. IWith all this gear I’m carrying and a top speed of a 100km/h (less smoke) I feel a bit like Gaston Lagaffe*.

On the road to Austria

Austria feels like lush countryside with everything at the right place. Here all is peace with polite drivers. In town I hesitate to drive between cars as it seems so incongruous somehow.

This small country hosts 8 million souls, 1.4 million living in Vienna. The town stretches far but remains very green.

The historical centre of Vienna is chocked full with the opulent rococco heritage of the Hamburg dynasty, which after two days seems almost unbearable to me. But I keep the magical memory of Klimt and his kiss that draws us to troubling intimacy.

I meet a lot of extremelly friendly people… A guide coming from Bouthan, a person having lived five years in China, a Tunisian having followed the woman of his life to Austria some 15 years ago and who has become more Austrian than the Austrians themselves, a retired couple on the roam throughout Europe in their camping car making a detour to Romania to help their daughter move… People are moving and so am I. Tomorrow… I’m off to Bratislava.

* »Gaston Lagaffe »  Belgian comic hero by Franquin

Read Full Post »

Pour une fois je me dégourdis les jambes en marchant au hasard des rues viennoises, après avoir roulé déjà 2000 km au compteur. Cela me fait du bien et le beau temps ne gâche rien. Je profite d’une journée de repos avant de reprendre la route. Demain, dernières visite autour de Vienne et je quitterai l’Autriche pour la Slovaquie, avec une première étape pas très loin, à Bratislava.

For once, I let myself wander around the streets of Vienna after 2000kms it feels good and the nice weather makes it all the more enjoyable. One good day of rest before taking the road again. Tomorrow, a last trip around Vienna then I’ll leave Austria for Slovakia with a first stop in Bratislava.

Read Full Post »